english version

A la manière d’une particule, le photographe errant est à la fois onde et corpuscule.
Sa dispersion dans l’espace le fait échapper au déterminisme.
De sa traversée du réel il ne reste que des traces : cristallisations de lumière.

COLLISIONS